Charte

Dangereuses Lectrices est un festival de littérature féministe, on y propose des conférences, des tables rondes, des ateliers, des moments de dédicaces, un concert, une pièce de théâtre, un DJ set, une projection de film, des performances, bref plein de choses qui devraient être chouettes si on fait tou·te·s attention aux un·e·s et aux autres.

Pour y aider, nous rappelons que toutes les discriminations liées au sexe, au genre et à toutes les formes de sexualité, à l’âge, à la santé, à la validité (physique et mentale), au statut sérologique, à l’origine, à la religion, au fait d’être racisé·e·s ou pas, à la classe, au normes de beauté et de poids, à l’apparence et plus largement à ce que tu fais dans ta vie n’ont pas leur place ici.

Quelques petits conseils pour rendre ce festival agréable pour tout le monde :

  • Respecte la manière dont chacun·e se définit en termes de genre, d’orientation sexuelle etc.
  • Veille à ne pas poser de questions intrusives pour la personne à qui tu parles. Tout ne se demande pas à n’importe qui, à n’importe quel moment.
  • Des moments du festival se déroulent en non mixité choisie et ne sont ouverts qu’aux femmes et personnes trans. Il y a des raisons à ça, les organisatrices y ont réfléchi, merci de respecter cette non mixité. Il n’y a pas lieu de remettre en question ce principe, mais les organisatrices qui le souhaitent pourront répondre aux questions. Pour en savoir plus, tu peux déjà lire la petite explication ci-dessous.
  • Si tu es témoin de propos ou de gestes qui craignent, tu peux intervenir en étant attentive/attentif à si la personne qui y a été confrontée a besoin ou non d’être soutenue. Si toi même tu es confronté·e à ce type de comportements, tu peux venir en parler aux organisatrices.
  • Ici, il y a de la place pour tout·e·s, mais en fonction de sa taille tout le monde ne peut pas voir facilement. Alors lorsqu’il se passe quelque chose sur scène, soit malin·e et place toi de manière à ce qu’on puisse tout·e·s en profiter.

Pourquoi des ateliers en non mixité choisie ?

En lien étroit avec les objectifs du festival, les deux ateliers concernés ont pour but de créer un espace d’expression. Or, dans la société, la parole des hommes cis est sur-représentée dans de nombreuses sphères du quotidien, au détriment de celle des femmes, des personnes trans/non-binaires, qui peine parfois à émerger. Il nous tient donc à cœur de proposer des espaces safe pour l’émergence d’une expression féministe. Nous rappelons également que tout le reste de la programmation est accessible à tou·te·s !