Programmation

Pour sa première édition, le festival s’intéressera à la figure de la sorcière en littérature. Femme en marge, en butte à la haine des hommes, la sorcière est celle qui, par son pouvoir et sa liberté, effraie autant qu’elle séduit. Figure proto- féministe à la sexualité souvent perçue comme trop libre, la sorcière a été investie par les mouvements féministes comme un symbole de la femme rebelle à l’autorité, impossible à contraindre dans un système rigide, libre, et surtout dangereuse. Féministes, toutes sorcières ? C’est à cette question que nous apporteront peut-être des réponses, au travers d’une programmation qui conviera à interroger cette image, à l’habiter et à la subvertir, dont nous vous dévoilerons bientôt le contenu.

Nous pouvons d’ores et déjà vous dire qu’il y aura des autrices, des associations, une pièce de théâtre, une soirée concert, un brunch, des ateliers et surtout d’incroyables moments !

Camille Ducellier

Artiste multimédia, Camille Ducellier se passionne pour la figure de la sorcière contemporaine. Si les formes artistiques peuvent varier – documentaire, art interactif, installation sonore -, les sorts sont bien toujours les mêmes : rêver l’obscur, dévoiler les corps, relier le politique au spirituel.

En attendant de venir la rencontrer au festival, nous ne pouvons que vous recommander de lire son Guide pratique du féminisme divinatoire, que vous pourrez retrouver dans la chouette collection Sorcières des Éditions Cambourakis… un régal on vous dit !

Tarmasz

Elle se décrit comme harpie sanguinaire, racaille du sud sauvage ou encore cavalier de l’apocalypse. Elle encre le papier mais également la peau de ses tracés oniriques et singuliers. Peut-être même que vous avez eu la chance d’avoir entre les mains son premier album Voyage en république de crabe.

Sa nouvelle B.D., Alma, dont la sortie est prévue le 10 octobre sera disponible en avant-première sur le festival !

Lizzie Crowdagger

Lizzie est une autrice de science-fiction et de fantasy avec des personnages bien badass. Ses livres sont peuplés, entre autres, de sorcières modernes qu’on aimerait bien avoir comme copines ! Vous n’avez encore jamais lu Lizzie Crowdagger ? Nous vous proposons de vous jeter sur Lacets rouges & magie noire, ou encore Enfants de Mars et de Vénus.

J’écris pour créer les histoires que j’aimerais bien lire. On y retrouve donc, en général, des choses comme des bikeuses vampiriques, des sorcières en camion, des flingues et des explosions ; et elles parlent aussi de féminisme, d’homosexualité, de transidentité, de lutte des classes, etc. Bref, des fictions avec des héroïnes lesbiennes, souvent un peu punks, qui font tout péter.